L’histoire du thé Lipton

Cette marque aujourd’hui bien connue, présente dans toutes les grandes surfaces, n’était pas une marque de thé à ses débuts. Elle était tout autre chose, avant que son fondateur Thomas Lipton ne décide de se lancer dans le commerce du thé. Et c’est grâce à son fin sens du commerce et à quelques innovations, que Lipton est devenue ce qu’elle est aujourd’hui.

1. Présentation de la marque

Lipton est une marque de thé anglaise, spécialisée dans la distribution intensive de thés et boissons à base de thés.

La marque propose des thés d’un très grand nombre de pays : la Chine, le Japon, l’Inde, le Kenya, le Sri Lanka, la Turquie, le Vietnam, et l’Indonésie.

Lipton propose du thé sous toutes les formes existantes, en vrac, en sachet mousseline, poudre, capsule, et prêt à boire en bouteille. Lipton est distribué dans la majorité des grandes surfaces européennes et américaines, au rayon café et thé.

2. L’histoire de Lipton

L’histoire de Lipton, commence en 1864, lorsqu’un jeune Écossais originaire de Glasgow, Thomas Johnstone Lipton, embarque pour les États-Unis l’année de ses 16 ans. Il débarque à New-York avec 8$ en poche, et au bout de plusieurs jours, finit par trouver un emploi dans une plantation de tabac en Virginie.

Mais cet emploi ne dure pas et Thomas décide de parcourir la côte Est du fleuve Mississippi à la recherche d’un emploi. Il finit par travailler dans les rizières de Caroline du Sud, comme garçon de cabine en Nouvelle-Orléans, ainsi que comme comptable dans une plantation, et occupe même le post de pompier à Charleston.

Il essai plusieurs fois de retourner à New York pour y trouver du travail et s’y installer, mais finit toujours par redescendre dans le sud, en grande demande de main d’œuvre. Puis, à force de persévérance, il décroche finalement un emploi à New York comme commis dans un grand magasin. Il y restera un an avant de retourner en Ecosse en 1869 pour aller travailler dans l’épicerie de son père à Glasgow.

Mais rapidement, il trouve les pratiques commerciales de son père dépassées par rapport à ce qu’il avait pu voir à New York. Ainsi, en 1871, à l’âge de 21 ans, Thomas investit ses petites économies et ouvre sa propre épicerie. Quelques années plus tard, il en ouvre une seconde.

Déterminé et fort de ce qu’il avait appris aux États-Unis, il réussit à rentabiliser ses épiceries et se retrouve en 10 ans à la tête d’une chaine de 20 épiceries, présentes dans toute la ville de Glasgow. Dans les années 1880, son entreprise est en plein essor et possède désormais un peu plus de 200 magasins. Thomas Lipton est devenu multimillionnaire et commence à moins s’impliquer dans la gestion quotidienne de ses magasins. C’est alors qu’il se met à voyager.

Thomas Lipton découvre le thé

Mais toujours en quête de nouvelles choses à proposer dans ses épiceries, un produit en particulier attire l’attention de Thomas Lipton, le thé. Il remarque que le thé est devenu très populaire en Angleterre pendant les années 1880, en effet les ventes sont passées de 40 millions de livres à la fin des années 1870, à 80 millions de livres au milieu des années 1880. Cette forte croissance est due en grande partie à un afflux de thé bon marché en provenance d’Inde.

Bien que dans le passé, quelques revendeurs de thé Londoniens avaient déjà suggéré à Thomas Lipton de proposer du thé dans ses magasins, il avait toujours refusé. Lorsqu’il décide finalement de s’y intéresser, il se rend en Inde en 1890 pour parcourir les plantations de thé.

Après quelques mois à voyager, il rentre en Grande-Bretagne, où le thé se vend alors 50 cents la livre en 1890, Thomas trouve ce prix trop élevé et pense qu’il peut supprimer les intermédiaires, cultiver et vendre lui-même son thé pour environ 30 cents la livre en conservant toujours une bonne marge. C’est ainsi qu’il achète ses propres plantations de thé à Ceylan, aujourd’hui le Sri Lanka, et y installe ses usines pour industrialiser la production.

Grace à cela, en peu de temps le thé devient un produit accessible même pour les familles les plus modestes. Mais Thomas ne s’arrête pas là et remarque un autre problème avec la vente de thé. À l’époque, le thé est vendu en boites scellées déjà pesées pour les clients, ce qui ne laisse que peu de moyens aux consommateurs pour voir les feuilles et être bien sûr que le vendeur leur donne bien la bonne quantité.

De ce constat, T. Lipton décide de commercialiser son thé dans des emballages en papier, par livre, demi-livre et quart de livre. En plus d’être plus frais, le thé est plus facile à manipuler et plus attrayant pour le client dans un emballage coloré et soigné. En référence à ses plantations de thé, Thomas Lipton choisit le slogan publicitaire “Direct from the tea garden to teapot “. Les thés vendus sous la marque Lipton connaissent un succès immédiat en Grande Bretagne et aux USA.

Le thé en sachet

Quelques temps après, Thomas Lipton découvre le sachet de thé par hasard grâce à un marchand de thé américain, Thomas Sullivan.

Ce dernier avait pour habitude d’envoyer des échantillons de thé à ses clients, emballés dans de petits sacs en soie à faire infuser directement dans l’eau chaude.

T. Lipton voit là une opportunité commerciale intéressante et se met à vendre son thé dans ces mêmes sacs de soie, en inscrivant les instructions d’infusion directement sur les étiquettes des sachets de thé, pour que les clients, qui n’avaient jamais vu ça jusqu’alors, comprennent immédiatement le fonctionnement de ce nouvel accessoire à thé.

La fusion

La florissante entreprise Lipton poursuit sa croissance et fusionne en 1929 avec la chaine de magasins, Home and Colonial ainsi que la laiterie Maypole, et d’autres sociétés comme Vyes & Boroughs, Templetons, Galbraiths & Pearks pour former un grand groupe alimentaire comptant un peu plus de 3 000 magasins à travers le pays.

Le groupe connait ensuite différents noms au court de son développement, mais est inscrit à la bourse britannique sous le nom de Allied Suppliers.

Le rachat de Lipton

En 1931, le fondateur, Thomas Lipton décède à l’âge de 83 ans. Quelques années après, en 1938 la division thé de Lipton est rachetée par la société Unilever.

Après ce rachat, sous la direction d’Unilever, la marque Lipton prend un autre tournant et se met à produire des soupes instantanées en 1941, le succès est encore une fois au rendez-vous. Puis en 1972, Unilever rachète le reste des activités mondiales de Lipton à Allied Suppliers en 1972.  Lipton devient alors une chaîne de supermarchés centré sur les petites villes.

Unilever décide ensuite de se lancer sur le récent marché du thé glacé prêt à boire et lance le Lipton Ice Tea en 1972 aux USA.

Arrive ensuite les années 1980 où la chaine de supermarchés Lipton change de nom pour Presto.

Puis en 1991, aux USA, Unilever crée une entreprise commune avec PepsiCo, la Pepsi Lipton Partnership afin de diffuser plus largement son thé glacé. Et c’est cette même année que le Lipton Ice Tea est commercialisé en France.

3. Lipton de nos jours

Aujourd’hui les thés Lipton sont distribués dans plus de 150 pays, la marque appartient toujours au groupe anglo-néerlandais Unilever, aussi propriétaire de la marque de thés et d’infusions Pukka Herbs. Lipton commercialise essentiellement du thé en sachet, dans les grandes et moyennes surfaces.

Bien que détenue par un grand groupe, Lipton possède toujours ses propres plantations de thé en Afrique de l’Est, à Kericho au Kenya et à Mufindi en Tanzanie.

Sources de l’article : fundinguniverse.com , lipton.com , wikipedia.org

Vous avez aimé cet article ? Vous pouvez nous remercier en le partageant sur les réseaux sociaux

Laisser un commentaire